Accueil > Les Espaces Volontariats > Afrique > Sénégal > Installation du volontaire

Installation du volontaire

Pour une installation réussie, l’Espace Volontariats au Sénégal vous donne toutes les clés :

 

 

Pour rappel, il est impératif de présenter son carnet de vaccination à jour à l’arrivée dans le pays. Depuis février 2018, les contrôles sont devenus systématiques. 

 

 

 Visa supprimé

Depuis le 1er mai 2015, le visa biométrique a été supprimé. Il n’y a donc plus aucune démarche de visa à effectuer. Vous entrez dans le pays avec une autorisation de séjour de 90 jours. Cependant, au-delà de ces 3 mois, vous êtes dans l’obligation de faire une carte d’identité d’étranger.

 

Obtenir sa carte d’identité d’étranger et sa carte consulaire 

La carte d’identité d’étranger

Si vous êtes au Sénégal pour une durée supérieure à 3 mois, il est obligatoire d’obtenir une carte d’identité d’étranger. Les formalités nécessaires pour obtenir la carte d’identité d’étranger sont à accomplir dès votre arrivée.

Pour connaitre les documents à fournir pour l’obtention de la carte d’étranger, son délai de délivrance et son mode de renouvellement, cliquez ici. Également, nous mettons à votre disposition un modèle de lettre manuscrite à écrire au Ministre lors de votre demande à ce lien.

Attention, si vous devez sortir puis re-rentrer sur le territoire sénégalais assurez vous que votre carte ou son récépissé soit à jour.

 

La carte consulaire

Pour s’inscrire au registre des Français à l’étranger (inscription consulaire), merci de le faire en suivant les instructions suivantes (extrait site Consulat de France) :

Remplir en ligne votre dossier d’inscription et scanner, pour vous même et vos enfants mineurs, les documents suivants :

  • Carte d’identité ou passeport français en cours de validité ou périmé depuis moins de 2 ans
  • Justificatif de résidence dans la circonscription consulaire
  • Photo d’identité

Dès que l’inscription sera validée, l’attestation d’inscription ainsi que la carte d’inscription consulaire seront enregistrées dans le porte-documents service-public.fr et pourront être imprimées chaque fois que vous en aurez besoin.

Les personnes ne disposant pas de connexion internet peuvent procéder à leur inscription en se présentant au consulat avec les documents suivants :

  • Carte d’identité ou passeport français en cours de validité ou périmé depuis moins de deux ans
  • Justificatif de résidence dans la circonscription consulaire
  • Photo d’identité

 

Les volontaires résidant dans les régions de Saint-Louis, Louga et Matam doivent se faire enregistrer au consulat de France à Saint-Louis : (+221) 33 938 26 00 (situé au sein de l’Institut Français de St Louis).

Des consulats Honoraires sont aussi ouverts à Thiès, Kaolack, Tambacounda, Ziguinchor, Kanel, Saly et Bakel. Retrouvez les contacts de ces agences consulaires en cliquant ici.

Pour les volontaires résidant à Dakar, l’enregistrement se fait au Consulat Général de France à Dakar du lundi au vendredi de 8h à 12h sur rendez-vous. Il faut alors téléphoner pour prendre rendez-vous au 88 628 19 00 (du lundi au samedi de 7h30 à minuit et le dimanche de 7h30 à 16h00). Cet enregistrement est gratuit.

Les consulats honoraires ne sont pas en mesure de répondre aux demandes de carte consulaire. Cependant, ils peuvent réceptionner les dossiers et les transfèrer au Consulat de Dakar.

Lors de votre immatriculation consulaire, pensez à vous inscrire sur les listes électorales en vue des élections à venir.

Documents requis :

  • Pièce d’identité (Passeport / Carte d’identité),
  • Une photo,
  • Extrait d’acte de naissance de moins de 3 mois,
  • Justificatif de domicile au Sénégal (facture électricité, lettre d’affectation du logement…)

Voir la liste fournie par le Consulat Général de Dakar.

 

Le Fil d’Ariane

L’inscription au Fil d’Ariane est obligatoire pour les séjours de moins de 3 mois et est conseillée pour tout séjour de 3 mois et plus.

Inscription sur le portail du MAEDI : Fil d’ariane (NB : l’inscription sur ce portail ne se substitue pas à l’immatriculation consulaire pour les français résident à l’étranger) 

 

 Se loger

Pour votre recherche de logement à Dakar ou dans les régions, des agences immobilières existent partout dans le pays, n’hésitez pas à contacter l’Espace Volontariats pour obtenir les bons contacts.

Une liste des volontaires en poste est également disponible au niveau de la représentation nationale de France Volontaires au Sénégal. Un contact avec des volontaires installés au Sénégal depuis quelques mois ou plus peut vous aider à trouver plus rapidement votre logement. Contactez l’Espace Volontariats de France Volontaires au Sénégal pour avoir plus d’informations.

Un studio à Dakar (chambre + salon) varie entre 100 000 FCFA (152 euros) et 150 000 FCFA (228 euros) compter environ 200 000 FCFA (304 euros) à 300 000 FCFA (457 euros) pour un appartement de 3 chambres et salon. Les prix varient en fonction des quartiers.

Pour les régions, les coûts des logements (chambre + salon) sont moins élevés, environ 50 000 FCFA (76 euros).

NB : l’indemnité d’installation versée par France Volontaires à ses VP doit permettre d’acheter tout l’équipement utile à la vie quotidienne : vaisselle, ustensils de cuisine, équipement ménager, draps/serviettes, moustiquaire, filtre à eau, etc. Vous pouvez vous rendre au marché HLM pour effectuer ces achats.

Important :

  • A la signature des contrats de bail, une caution d’environ 2 mois de loyer et une commission égale à un mois de loyer sont généralement demandées.

  • Il est indispensable d’effectuer un état des lieux avant et après occupation du logement avec le propriétaire ou avec l’agence immobilière.

Pour les Volontaires courte durée :

Le plus souvent, ils sont logés dans des familles ou des centres d’accueil ou bien en colocation avec les volontaires actuellement en poste et qui disposent de chambres libres.

Il est possible aussi d’avoir un logement équipé mais c’est une offre chère (entre 15000 FCFA soit 23 euros et 20 000 FCFA soit 30 euros par jour pour une chambre).

Il n’est pas conseillé aux volontaires de courte durée de prendre une maison non équipée.

 

 Se déplacer 

Pour se déplacer dans tout le Sénégal, il y a différentes solutions :

Les transports interurbains

Les gares routières sont des lieux grouillants toute la journée, ou sénégalais et étrangers arrivent, partent, transitent, dorment, se promènent et débattent ! Certes, toutes les gares routières ne sont pas comme celles de Dakar mais chacune est un lieu privilégié pour le commerce. En effet, les dakarois rentrant dans leur village achètent au dernier moment des cadeaux pour la famille, des marchandises bon marché qu’ils pourront revendre ou des produits pour se restaurer pendant le voyage. A Dakar, il n’y a qu’une gare principale, celle des Beaux Maraichers à Pikine.

Les taxis 7 places  : Font la navette entre les différentes régions du pays, l’heure de départ de ces véhicules dépend de la clientèle (ils ne partent qu’une fois remplis). Ce sont des véhicules assez confortables. Les prix varient en fonction de la distance à parcourir.

Les cars Mourides  : Sous l’impulsion des richissimes marabouts sont nés les cars mourides. Les cars mourides accomplissent plutôt les transports de longue distance et sur des lignes régulières. La grande révolution est l’horaire fixe et la possibilité de réservation. Plus confortable que les cars rapides, ils sont souvent plus rapides et proposent les prix les plus bas du marché

Le Ferry Aline Sitoé Diatta : il assure la liaison maritime entre Dakar et Ziguinchor. Le Ferry, qui dispose de tous les équipements de confort et de divertissement, enregistre une forte demande de la population et des touristes qui veulent découvrir la Casamance. Il effectue deux navettes hebdomadaires entre Dakar (départs mardi et vendredi à 20h) et Ziguinchor (départs jeudi et dimanche à 13h). Se renseigner auprès de Cosama.

Possibilité également de se rendre à Ziguinchor ou Cap Skirring par voie aérienne. Un vol par jour (45min de vol) opéré par le Groupe Transair.

Le Train : Deux lignes de chemin de fer datant de la période coloniale ont été construites : Dakar –Saint Louis et Dakar –Bamako. Aujourd’hui seules les lignes Dakar – Thiès et le Petit Train Bleu (ligne de la banlieue) sont exploitées. En effet le train est un mode de transport à l’abandon au Sénégal.

Tarifs des transports de Dakar vers les régions, cliquez ici  !

 

Les transports urbains

Les taxis-ville, de couleur jaune-noir, existent presque dans toutes les régions. Les prix varient d’une région à une autre. Pour Dakar les prix de la course varient selon la distance entre 1000 FCFA (1,5 euros) et 2500 Fcfa (4 euros). Pour les autres régions généralement le prix de la course est fixé à 500FCFA quelque soit le trajet.

A l’arrivée à l’aéroport, le tarif officiel est de 5000FCFA avant minuit et 7000FCFA après minuit quelque soit le lieu où vous allez à Dakar.

Les taxis bleus, une compagnie concurrente des taxis jaunes noir .Ici également les tarifs varient de 1000Fcfa (1.5 euros) à 2500Fcfa (3.5 euros) 

Les taxis Clando, Couleur et état général aléatoires. Les prix sont plus raisonnables. il dépendent de la durée et peuvent varier de 100 Fcfa à 500 Fcfa 

Les Bus GIE AFTU (TATA blancs), Plus d’une cinquantaine de lignes sillonnent Dakar et sa banlieue, empruntant souvent les mêmes parcours que les Dakar Dem Dikk. Toujours pris d’assaut, il n’est pas rare qu’ils roulent les portes ouvertes avec cinq personnes agrippés au marche pied. En général les prix varie entre 100 Fcfa et 225 Fcfa. 

Les bus Dakar Dem Dikk sont bleus et leurs arrêts sont signalés par des panneaux circulaires ronds. Ils ont le monopole de la desserte du centre-ville de Dakar (Pompidou, place de l’Indépendance, Plateau, etc...). Les tarifs varient entre 150FCFA (02 centimes d’euro) pour une section et 275 FCFA (04 centimes) pour 04 sections. Retrouvez les lignes du réseau public ici.

Les cars rapides (Camionnettes Renault Multicolores), Emblématiques du transport populaire dakarois. Ils n’ont de rapide que le nom, car en fait, ces cars s’arrêtent tous les 200 mètres, pour décharger et charger des passagers. Le car rapide ne repart que losqu’il est plein. Les tarifs dépendent du trajet et varient de 50Fcfa à 150 Fcfa.

Les cars ’’Nianga Ndiaye’’ (Bus Mercédès Blanc), du nom du fondateur de cette compagnie de transport, il peut prendre plus de 30 personnes. Alternative urbaine aux cars rapides, ils fonctionnent selon les même principes et les tarifs sont presque les même.

 

Les transports personnels

Rappel : le port du casque est obligatoire. Ne jamais conduire ou monter sur un deux-roues sans cette protection vitale.

 

S’abonner à l’électricité et à l’eau

Abonnement électricité

Pour souscrire à un abonnement d’électricité, se rendre à l’agence de la SENELEC (Société Nationale d’Electricité) la plus proche de votre maison.

De nombreux documents vous seront demandés et la démarche prend du temps. Laissez-vous guider...

  

Abonnement eau

Retirer une demande de branchement auprès d’une agence SDE (Sénégalaise Des Eaux) et la faire viser par l’autorité habilitée (Urbanisme, Commune, Communauté rurale), puis fournir les pièces suivantes :

  • Photocopie légalisée de la pièce d’identité (Carte Nationale d’identité, permis de conduire, passeport, livret militaire)

  • Autorisation légalisée du propriétaire, si vous êtes locataire ou bien contrat de bail ;

  • Original du quota accordé par le Ministre chargé de l’hydraulique de durée de validité de 5 ans, si vous êtes maraîcher ou forestier ;

  • Frais d’abonnement : 13 566 Fcfa pour les particuliers // 43 434 Fcfa pour les entreprises et autres

Conseil : il faut toujours vérifier que les factures du précédent locataire ont été payées. A noter également que dans certains quartiers, les coupures d’eau et d’électricité sont très fréquentes surtout pendant l’hivernage, d’où l’intérêt d’avoir un réservoir d’eau.

 

Choisir son opérateur téléphone

Trois opérateurs proposent des services de téléphonie cellulaire. Il s’agit de la SONATEL (Société Nationale de Télécommunications) avec ORANGE (abonnement et carte) et SENTEL avec TIGO (carte) et de EXPRESSO (Abonnement et carte).

Les abonnements se font dans les locaux de ses opérateurs, les recharges (cartes de crédit) sont en ventes presque partout (dans les boutiques et dans la rue)

Pour plus d’informations sur les démarches à suivre, cliquez ici.

Pour acheter un cellulaire, adressez-vous à :

  • Espace Telecom, 58, rue Jules Ferry - Tél. : 0022133 842.4665
  • Makys, 58, rue Jules Ferry - Tél. : 00221 33 842.5252

 Pour décoder ou réparer votre cellulaire, adressez-vous à :

  • Sos portables, 9, avenue Faidherbe (face Matforce) - Tél. :00221 33 823.2323
  • Téléphone du monde - Tél. : 0022133 823.1080

 

Vie quotidienne

Les supermarchés sont assez chers, ils est plutôt conseillé de faire ses courses dans les boutiques, situées partout et proposant un très grand choix de produits. Vous ferez des économies. Si vous souhaitez acheter certaines choses en supermarché, privilégiez alors les magasins Auchan aux Casino.

Même si en France, ce n’est pas monnaie courante d’avoir une femme de ménage, n’oubliez pas qu’ici c’est totalement différent. Ainsi même en tant que volontaire, vous avez la possibilité de prendre une femme de ménage qui pourra venir chez vous environ trois fois par semaine.

 

 

Besoin d’aide ? De plus d’infos ?
Contactez Fatou Ndiaye par mail ou skype : EVsenegal

Retour haut de page