Accueil > Les Espaces Volontariats > Asie > Laos > Santé et sécurité en mission

Santé et sécurité en mission

 

Santé

Vaccinations

  • Vaccinations indispensables : Disphtérie, Tétanos, Poiomyélite, Hépatite A et B

  • Vaccinations recommandées : Typhoïde, Fièvre jaune Rage, Encéphalite japonaise, Rubéole, Rougeole

  • Vaccinations facultatives : Méningite A et C, Grippe

 

Problèmes de santé

Les plus courants

Intoxications alimentaires : diarrhées courtes et vomissements sur 1 à 3 jours, suite à l’ingestion d’aliments mal lavés ou d’eau contaminée. Des anti-diarrhéiques et des solutions de réhydratation sont dans toutes les pharmacies. Diarrhée en lao : thop thong.

Parasitoses dans les intestins : diarrhées longues et sérieuses (parfois plusieurs mois), qui peuvent provenir de la présence de parasites dans l’intestin grêle, tels des vers (ascaride, ténia), suite à l’ingestion de légumes mal lavés ou de viande trop peu cuite. Un anti-parasitose existe pour l’expulsion de ces vers : Zentel, dans toutes les pharmacies. La notice précise la dose à prendre selon le type de ver. Ver en lao : mé thong.

Par prévention : double-dose de Zentel tous les 6 mois.
Pour traitement : selon le ver (analyse des selles à effectuer au préalable).

 

Les moins courants

La dengue : bien que peu fréquent, la dengue s’attrape plus souvent que le paludisme au Laos, surtout en saison humide. C’est une maladie transmise par un moustique, l‘Aedes. Ce moustique se reproduit dans les eaux sales et stagnantes, et pique pendant la journée. Les symptômes sont similaires à ceux du paludisme (forte fièvre, douleurs musculaires et articulaires). La crise dure quelques jours mais des séquelles de fatigue peuvent perdurer plusieurs semaines. Une forme hémorragique existe, plus grave.

Aucun traitement préventif n’existe, les règles de protection (vêtements longs, anti-moustiques…) sont donc de première importance.

Le paludisme : très rare lorsqu’on vit en zones urbaine ou semi-rurale, le paludisme se contracte par la piqûre d’un moustique, l’anophèle, qui se reproduit dans des eaux claires en forêt et qui pique à la tombée du jour et la nuit. Les symptômes sont également de fortes fièvres, un état grippal et des troubles digestifs.

Dans le cas d’un long séjour, il est inutile de prendre un traitement anti-paludique (qui n’empêche pas la contamination, mais empêche seulement les symptômes). Il faut avant tout adopter une attitude préventive : moustiquaires aux murs, moustiquaires imprégnées de répulsifs, ventilateurs, répulsifs vestimentaires et corporels, tortillons fumigènes…

 

VIH Sida

Même si les chiffres du gouvernement laotien sont loin d’être précis, ils mettent en avant une constante progression du virus du Sida dans toutes les couches de la société.

Des préservatifs sont disponibles dans toutes les pharmacies ainsi que dans certains supermarchés et dans les magasins de produits importés.

 

Hygiène féminine et contraception

Prévoyez votre réserve de tampons hygiéniques, vous en trouverez peu sur place dans les magasins. Il est toutefois possible d’en acheter dans les petits supermarchés fréquentés par les expatriées.

On ne trouve pas toutes les marques de contraception orale. Prévoyez un stock de pilules avant de partir.

 

Enjeu de santé publique, la sécurité routière

Les accidents de la route sont devenus un problème de santé publique dans toutes les villes laotiennes. La conduite de tout véhicule appelle à beaucoup de vigilance, et de prudence, notamment en ne négligeant pas le port du casque à moto.

Pour plus d’information sur la santé au Laos, voir le site internet de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). 

 

Accès aux soins

L’accès aux soins n’est pas idéal au Laos, mais la possibilité de se rendre rapidement en Thaïlande, pays voisin aux structures de santé irréprochables, est une chance.

 

VIENTIANE

Cabinet Médical de l’Ambassade de France, avec laboratoire d’analyses médicales
Boulevard de Khuvieng (terrain de sports de Vientiane Accueil, accès par la rue de Simuang). Tél : 021 21 41 50 (urgence : 020 55 846 17). Email : cmaflao@gmail.com

Clinique Australienne
Km4, route de Tha Deua. 70US$ la consultation. N° tel : 021 353 800.

De Vientiane, pour se faire soigner en Thaïlande

  • Hôpital Watthana de Nongkhai (Nongkhai Watthana General Hospital)
    30 minutes de transport en commun jusqu’au poste-frontière, puis 5 min de touktouk côté Thaï. Tél : +66 42 46 52 01.

  • Hôpital international Aek Udon, Udon Thani
    2 heures de bus international Vientiane - Udon Thani, puis 5 min de touktouk de la gare routière à l’hôpital. Tél : +66 42 342 555.

Ces deux hôpitaux offrent tous les types de soins, généraux, dentaires, gynécologiques, dermatologiques, fractures, etc.

 

LUANG PRABANG

Bien que l’hôpital provincial soit récent, il vaut mieux éviter.
Médecins / cliniques, pour problèmes non gravess : ne pas hésiter à demander aux résidents étrangers sur place, sachez qu’il est possible de trouver des soignants francophones ou anglophones.

Pour des problèmes graves, il vaut mieux se rendre à Vientiane, voire en Thaïlande, selon les moyens disponibles et abordables.

 

PAKSE

Eviter tout soin ou consultation dans les hôpitaux publics de Paksé. 
Médecins / cliniques pour problèmes non graves.

Clinique Pouthone
Route du marché Dao Huang, au feu rouge.
Tél : 031 21 20 96.
Médecins parlant français et/ou anglais.

Clinique vietnamienne
Récente et en centre ville. Route 13, à côté de Skynet internet. Médecin vietnamien qui parle anglais.

De Paksé, pour aller se faire soigner en Thaïlande (problèmes plus sérieux).

Rajavej Ubolratchatani Hospital
Il faut compter trois heures de bus en comptant le passage de la frontière. L’hôpital se trouve juste à côté de la station des bus qui arrivent de Paksé. Tous types de soins, et de qualité.

 

Pharmacie

Il est possible d’acheter de nombreux médicaments sur place dans les grandes villes. Essayez de connaitre le nom de la molécule, ce sera le plus important pour trouver ce que vous cherchez. Toutes les structures hospitalières ci-dessus disposent de leur propre pharmacie. Les hôpitaux ne vendent généralement pas de médicaments sans ordonnance.

 

Numéro d’urgences

  • Centre médical de l’Ambassade de France, Vientiane (24h/24) : 856-21 21 41 50

  • Police secours : 191

  • Police de Vientiane : 856-21 21 27 03 ou 21 27 06

  • Pompiers secours : 190

 

SECURITE

En ville

Vientiane est une ville plutôt sure tout comme le Laos en général. Malgré tout quelques cas de vols à l’arraché sur les terrasses de restaurants notamment sont régulièrement constatés. Il pourrait également arriver qu’on vous fasse tomber de votre moto en tirant sur la lanière de votre sac, afin de vous voler.

Les endroits touristiques sont des zones où vous risquez, plus qu’ailleurs de vous visiter les poches. Pour éviter ceci, portez plutôt un sac à dos ou bien ranger votre sac dans le coffre de votre moto.

Les pickpockets peuvent être des enfants ou des femmes, ranger votre argent de manière à éviter ce type de vol. 

Pour éviter d’attirer l’œil, restez discrets, faites attention à vos bijoux en or ou en argent, d’appareils photo en bandoulière ou encore de sacs à main. Ceux-ci peuvent aussi vous être arrachés à la volée, en particulier par des voleurs en moto.

Les autres règles de sécurité habituelles doivent être suivies :

  • ne conduisez pas en état d’ivresse,

  • évitez de sortir votre porte-monnaie de façon ostentatoire,

  • évitez d’utiliser votre téléphone portable dans la rue,

  • prévenez vos amis de l’endroit où vous passez la soirée

  • conservez les numéros de téléphone d’urgence à portée de main etc.

  • en cas de vol ou d’agression, allez porter plainte à la Police.

 

En voyage

Faites attention à vos sacs, valises et autres lorsque vous voyager. Notamment dans les bus de nuit ou lors des arrêts dans les restaurants. Evitez de poser votre sac par terre lorsque vous êtes assis à une table. Ne laissez jamais vos affaires sans surveillance. En particulier votre porte-monnaie, vos papiers et votre appareil photo.

Pour plus d’informations, vous pouvez également vous référer à la fiche de sécurité mise à disposition par l’ambassade de France au Laos.

 

Assurance

Avant le départ, il est impératif de disposer d’une assurance rapatriement et d’une couverture santé couvrant la durée de votre séjour. En cas d’accident, les soins requis peuvent s’avérer très chers, et il sera demandé de faire l’avance des frais.

Il est donc nécessaire de souscrire un contrat auprès d’un assureur en France, en prenant en compte les clauses d’exclusion. A noter également que les assurances inclues dans les cartes de crédit ne sont souvent valables que pour un court séjour à l’étranger (3 mois généralement).

Retour haut de page